SECTEURS – AÉRONAUTIQUE & DÉFENSE

Avion

La filière aéronautique et spatiale connait une situation paradoxale : jamais les potentialités de développement n’ont été aussi grandes, aidées en cela par une production de masse qui s’élargit à des pays, des peuples nouveaux.

Une quinzaine de pays disposent d’une industrie aéronautique de poids : Etats-Unis, Canada, Brésil, Royaume-Uni, France, Italie, Espagne, Allemagne, Pays-Bas, Suède, Russie, Ukraine, Israël, Chine, Japon. Pour le spatial, seuls les Etats-Unis, l’Europe, la Russie, la Chine et le Japon possèdent une industrie conséquente.

L’Inde et la Chine ont déjà affirmé leur volonté de continuer à développer leurs compétences et leurs capacités dans ces secteurs. Alors que le continent asiatique poursuit son expansion dans le secteur de l’aéronautique et de la défense, les Etats-Unis et l’Europe doivent trouver de nouvelles solutions pour se relancer dans ce contexte de concurrence accrue.

Pour la construction aéronautique, 4 métiers principaux coopèrent :

  • Les constructeurs d’avions
  • Les constructeurs d’hélicoptères
  • Les motoristes qui fabriquent les groupes motopropulseurs qui représentent à eux seuls 30 % du prix d’un avion civil : turboréacteurs, turbopropulseurs, hélices
  • Les équipementiers qui fabriquent les autres sous-ensembles : aéro-structures, gouvernes, nacelles moteur, trains d’atterrissages, systèmes (électronique de vol, hydraulique, électricité, pressurisation)
Aéronautique - Mikoyan

♦ Multiplication du nombre de commandes :

  • Une croissance du trafic aérien est attendue dans les vingt prochaines années.
  • Apprendre à maîtriser et améliorer les processus end-to-end de la supply chain est essentiel pour réduire les coûts et la non-conformité

♦ Amélioration de la compétitivité :

  • Le groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales (GIFAS) dénonce une fiscalité trop élevée qui empêche le secteur d’être compétitif

♦ Avènement du numérique :

  • Utiliser des technologies d’analyse de données pour améliorer les opérations de la chaîne d’approvisionnement et l’intégration des systèmes
Avion commercial dos
Aéronautique - Avion

♦ Gestion du Big Data :

♦ Considération de la RSE :

  • Prendre en compte les enjeux environnementaux dans les innovations secteurs
  • Réduire les émissions de CO2, les nuisances sonores et l’utilisation de matériaux toxiques
  • Apprendre à recycler les matériaux en fin de vie des appareils

♦ Cyber-sécurité :

  • Au vue de l’importance du secteur aéronautique et défense, le risque cyber est très important
  • Il est primordial pour les entreprises de mieux protéger leurs choix stratégiques et leur fonctionnement
Avion commercial

♦ Développement de synergies industrielles :

  • Effectuer des intégrations verticales pour permettre des économies d’échelles aux différents niveaux de la chaîne d’approvisionnement

♦ Budget R&D :

  • En baisse perpétuelle ces dernières années, une augmentation du budget R&D en coopération inter-Europe aurait pour objectif de faire émerger un acteur majeur européen.
  • Cette solution permettrait de réduire la concurrence au sein du continent et d’être en mesure de rivaliser avec la concurrence internationale, notamment américaine et chinoise

♦ Amélioration du service client :

  • Les entreprises doivent pouvoir s’adapter aux conditions et attentes toujours plus élevées de la part des clients (Cf. Offre Marketing & Expérience client)
  • Evolution des modèles de contrats : avec des prestations complètes de la livraison des équipements jusqu’aux services réparation et maintenance
  • Réduire le temps de réponse aux imprévus 
  • Savoir optimiser les stocks
  • Améliorer les services des techniciens de maintenance

♦ Connexion entre les niveaux de la chaîne d’approvisionnement :

  • Mettre en relation les constructeurs d’avion, les équipementiers, les opérateurs de maintenance et les fournisseurs de maintenance pour faciliter le suivi des opérations au sein même de l’entreprise

Schéma fonctionnel des installations d’essai au sol dans le secteur Aéronautique

  • Création d’une communauté d’expertise partageant un langage fonctionnel commun
  • Création d’un référentiel commun des installations d’essai au sol